Affections cutanées

Tous les jours, chaque pied supporte 4 fois le poids de notre corps lors de la marche. Le port de chaussures, adaptées ou non, est un des facteurs de création de la corne ainsi que la présence de trouble statico-dynamique. C'est un phénomène extrêmement courant mais nous ne savons pas forcément comment s'en débarasser ou comment le limiter. 

Voici quelques conseils:

1) Connaitre son type de peau

Ai-je la peau sèche ou très sèche?

Chaque personne a son type de peau et de pathologies plantaires. Et pour savoir bien les traiter, il faut cibler le problème.

Peau sèche: présence de légères fissures, peau pouvant être cartonneuse, la peau est blanche et peut accrocher dans les chaussettes etc

Peau très sèche: prèsence de fissures très importantes et profondes pouvant saigner/s'infecter, des callosités plantaires peuvent se créer sur les zones d'appuis/de frottements et devenir très douloureuses. 

NB: Certaines personnes peuvent aussi créer de la corne alors qu'ils transpirent beaucoup. En effet, cela augmente la composante de frottements. 

2) Savoir comment la corne apparait

Schéma de la peau- Alisson Pronier Pédicure-podologue Nandy
Schéma de la peau

Pour plus d'informations sur la corne: 

L'apparition de la corne est un phénomène de défense naturelle de la peau contre une stimulation. Cette stimulation peut être un hyper appui ou un frottement. 

La peau se défend en créant encore plus de cellules de peau par mitose (multiplication) cellulaire. 

Par exemple, la présence d'un Hallux Valgus peut perturber la statique et dynamique du pied en créant un hyper appui sous les coussinets en arrière des orteils. Beaucoup de personnes se retrouvent avec un durillon à cet endroit par hyper appui et frottements avec la chaussure. (+++ en escarpins) 

3) La râpe? La pierre ponce? La lame?

Une question très récurrente chez les patients est: que puis-je utiliser pour enlever ces callosités? 

Si l'on reprend ce qui a été dit au-dessus, la corne se créer par frottements. Il est donc logique de dire que lorsque l'on utilise une râpe ou une pierre ponce, on stimule la formation de corne. 

Par ailleurs, je ne déconseille pas l'utilisation de ces procédés mais je conseille une utilisation limitée. 

Lorsque les callosités sont superficielles ou dans des cas de sécheresse modérée, limitez l'utilisation à une fois par semaine. 

Pour la lame de rasoir, je le conseille avec grande modération car cela peut être la cause de coupures. Elle est conseillée pour des personnes ayant une bonne dextéritée et une bonne vue. Si cela est la seule chose qui vous convienne, consultez un pédicure-podologue. 

Attention de ne pas aller trop loin lors de l'utilisation: 

  • L'appui sur une peau rosée va encore plus stimuler la création de corne et cela est, de plus, très désagréable
  • Chez les personnes diabètiques, cela peut avoir de lourdes conséquences
  • Pensez à ne pas utiliser un grain trop gros

 

4) L'hydratation

L'hydratation est certainement la solution à vos problèmes de callosités. 

Il existe plusieurs textures à adapter selon les pathologies et le type de peau. La texture est fonction de la teneur en eau et en gras. Quelques exemples:

La lotion

Elle peut contenir jusqu'à 95% d'eau.

Elle est très peu utilisée pour les pieds.

La crème

Elle peut contenir entre 60% et 85% d'eau. 

C'est ce que l'on retrouve le plus souvent pour les pieds. Nous avons une contenance en eau très importante qui favorisera l'hydratation des pieds, la diminution de la sécheresse et donc la limitation de la formation de corne. 

Le baume

Il contient plus de gras que d'eau. On sera plutôt autour de 40% d'eau. 

Il est indiqué dans les cas où la peau a besoin d'être réparée, nourrie mais a aussi les mêmes indications que la crème pour limiter la sécheresse. 

Le beurre

C'est, par exemple, le beurre de karité, très utilisé, parfois à tord. 

Il a une consistance très grasse et ne contient que très peu d'eau. Il est donc très nourrissant mais peu hydratant. 

Il est bon de l'utiliser en cure de temps en temps en appliquant une bonne couche avec des chaussettes la nuit mais pas en tant que crème hydratante. 

Plus votre peau est sèche et abimée plus vous aurez besoin d'appliquer une texture grasse et nourrissante.

5) Les indicateurs de gravité

La vitesse de repousse

La vitesse de repousse de la corne peut devenir pathologique à partir du moment où elle devient très rapide. 

Elle peut être couplée à l'étendue de la corne. Si la vitesse de repousse est rapide et que la surface atteinte est très importante, on peut parler de kératodermie plantaire. Dans ce cas-là, on utilisera d'autres types de crèmes plus adaptées. 

La douleur

Si la corne devient douloureuse, c'est décharger la zone hyper compressée. Pour cela, il est possible de faire une paire de semelles orthopédiques pour mieux répartir les appuis.

Par ailleurs, cela est moins évident pour des callosités talonnières.  

La douleur peut venir du fait que la corne se soit accumulée et transformée en durillon ou en cor. 

Les crevasses

Une crevasse peu profonde peut se compliquer si on ne réhydrate pas la peau. Une crevasse qui saigne peut être très douloureuse mais elle peut surtout s'infecter si elle n'est pas soignée. 

Il est impératif de consulter si les crevasses s'aggravent. 


Alisson Pronier

Pédicure-podologue à Nandy

Proche Savigny-le-Temple, Carré Sénart - 77 Seine-et-Marne


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par MES OSTEOS

Connexion