Pathologies podologiques
griffe d'orteil Alisson Pronier Pédicure-Podologue Nandy Savigny-le-temple

La griffe d'orteil est une déformation retrouvée au niveau des articulations des orteils en particulier les petits orteils avec une prédominance pour le deuxième.

Elle fait suite à un déséquilibre musculaire qui est souvent suivi par une rétraction de la capsule articulaire ainsi que des ligaments.

Cette déformation est le plus souvent retrouvée chez la femme.  

Les origines les plus courantes

Congénitale

Vous êtes né comme cela, c'est un petit défaut de naissance.

Traumatique

Prenons l'exemple d'un accident ; votre orteil s'est cassé et s'est mal reconsolidé.

La morphologie du pied en statique

On retrouve très souvent des griffes d'orteils chez les personnes ayant un pied creux mais aussi chez ceux qui ont un Hallux Valgus très prononcé. En effet, le gros orteil prend la place du deuxième orteil donc celui-ci se soulève et forme une griffe.  

La chaussure

Le port prolongé de chaussures trop petites ou trop grandes peut être facteur de formation de griffes. Une chaussure trop petite va provoquer des rétractions des tendons par manque de place et les trop grandes chaussures vont provoquer un effet de « grasping » des orteils. Ils vont vouloir s’agripper à la semelle.

Neurologique

Certains problèmes neurologiques innées ou acquis vont provoquer des rétractions musculaires et donc la formation de griffes

Rhumatismale

Des maladies rhumatismales, comme la Polyarthrite Rhumatoïde qui est une maladie rhumatismale inflammatoire, peuvent provoquer des griffes d'orteils très douloureuses.

Plusieurs type de griffes

Selon chaque type de griffe, vous allez retrouver des atteintes cutanées différentes causées par le frottement dans la chaussure : soit au niveau pulpaire soit au niveau dorsal. L'exemple le plus courant est le cor cutané qui est une accumulation de peau morte sous forme de clou.

Quels en sont les répercussions ?

  • Les affections cutanées : c'est la répercussion la plus courante. Elles se traduisent par l'apparition de cors, de durillons pouvant être très douloureux et pouvant s'infecter. On peut aussi retrouver des problèmes aux ongles comme des hématomes ou des ongles incarnés.   
  • Les problèmes de chaussant : un chaussant pas assez haut à l'avant et trop rigide sera insupportable pour le patient et facteur d'aggravation de l'affection cutanée

  • Les soucis d'instabilité : les orteils sont primordiaux à une bonne stabilité. Sans la totalité de l'orteil à terre, nous pouvons retrouver des problèmes de répartition de charges et donc des instabilités. Cela peut par la suite provoquer des douleurs par hyper pression au niveau de la palette métatarsienne ( en arrière des orteils).

Evolution

Avec le temps, une griffe d'orteil tend à se fixer et devenir irréductible.

On retrouve alors souvent de l'arthrose qui peut déclencher des douleurs.

 

Une complication possible est la sub-luxation ou luxation de l'orteil. La douleur est alors très importante. Il faut consulter votre médecin rapidement si vous pressentez ce type de pathologie.  

Les traitements

  • Une paire de chaussures adaptée : les talons seront, évidemment, à éviter !!

  • Des soins de pédicurie : pour soigner les cors

  • L'orthoplastie : petit appareillage en silicone sur-mesure qui permettra de protéger les zones d'hyper appuis dans la chaussure par répartition des appuis.

  • Les semelles orthopédiques : pour corriger le trouble statique, si présent, et effectuer un travail de répartition de charge.

  • La rééducation : par un travail musculaire d'étirements spécifiques.

  • La chirurgie : en dernier recours, pour réaxer l'orteil.

Alisson Pronier

Pédicure-podologue à Nandy

Proche Savigny-le-Temple, Carré Sénart - 77 Seine-et-Marne


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par MES OSTEOS

Connexion